Berlin, Dresde, Weimar
     
Berlin, Dresde, Weimar
Berlin est comme le navire des Argonautes, à force d'être édifiée puis détruite, retaillée, reconstruite et réunifiée, elle n'existe plus que dans son nom. Les Berlinois de Hans Fallada sont partis, laissant place aux touristes, aux fonctionnaires et autres citoyens européens selon le modèle d'Arte. Dans les avenues sans âme, il ne reste d'authentique que les noms de lieux, inscrits sur les panneaux indicateurs, qui évoquent Fontane, Döblin, Brecht, Weill, Klemperer. Les bâtiments sont des coquilles mortes, supports idéologiques du Baroque, du Communisme et de l'Euro-libéralisme.
Le fameux Mur, dont il subsiste beaucoup trop de fragments, est la seule exception : loin d'être mort, il veille à ce que chacun n'ait plus la folle idée d'essayer à nouveau de bâtir une société plus généreuse !
Top